La Samaritaine est un grand magasin, se trouvant en plein cœur de Paris, entre la rue de Rivoli et la Seine. Depuis sa création en 1870 par Ernest Cognacq et Marie-Louise Jaÿ, son espace s’est vu développer puisqu’il a été agrandi progressivement. Aujourd’hui, la Samaritaine est devenue un monument historique où l’art ancien et nouveau s’assemble. Elle a été fermée en 2005 pour des raisons de sécurité. Depuis, un projet de rénovation a vu le jour, et est encore en cours.

La Samaritaine

Ce grand magasin de luxe était fort prisé de sa clientèle, de par les articles qui y ont été commercialisés. Même après le décès de son créateur, en la personne d’Ernest Cognacq, ses successeurs l’ont bien dirigé et ont assuré son bon fonctionnement et son développement. Une preuve de cette évolution est sa superficie atteignant les 40 000 m² dans les années 1960.

Cependant, dix ans plus tard, sa situation commerciale s’est dégradée petit à petit. De plus, les normes concernant la sécurité ont été mises en jeu à cause de l’importance de la surface occupée. D’importants travaux ont donc commencé, nécessitant la fermeture des magasins. Cette clôture n’était prévue que pour quelques jours. La durée a pourtant été prolongée, car il était impossible d’ouvrir les magasins tout en continuant les travaux. Par conséquent, la Samaritaine a été définitivement fermée en 2005.

Le projet : Nouvelle Samaritaine

Les portes de la Samaritaine ont été fermées à cause des travaux de mise aux normes. Malgré cet effet, cette dernière a toujours été une destination que les Parisiens apprécient.

Appartenant au groupe LVMH depuis 2001, la normalisation des bâtiments du grand magasin n’était pas leur seule préoccupation. La préservation de ce lieu unique, de par son histoire et son aspect, a fait naître un projet de rénovation complète. Le but est de faire revivre la Samaritaine, en le réinventant d’une manière à ce qu’elle s’adapte à la nouvelle ère d’aujourd’hui.

En 2009, Louis Vuitton Möet Hennessy ou LVMH a commencé à collaborer avec l’agence d’architecture japonaise Sanaa. Différentes paperasses ont donc été préparées pour obtenir un permis de construire.
À cause des décisions négatives de l’administration, les travaux ont eu un long moment de suspension, et finalement, l’année 2015 annonce le début du chantier.

Le chantier de la Samaritaine

Le chantier de la Samaritaine est immense et les objectifs sont ambitieux. Les structures métalliques fondamentales ont été rénovées et renforcées suivant les normes de sécurité.

La surface totale est prévue à 70 000 m². Un nouvel espace de 30 000 m² est en construction pour accueillir des commerces, des bureaux, une crèche, un grand hôtel et 96 logements sociaux. L’achèvement des travaux est estimé à la fin de l’année 2019, mais rien n’est encore sûr. Depuis le début du chantier, différents incidents ont eu lieu. Ces problèmes ont donc freiné l’exécution des travaux.

D’ailleurs, pour refaire renaître la Samaritaine, qui est un monument très ancien, nombreux sont les renforcements qui ont été effectués. Du côté de la justice, les normes posées sont strictes, et en cas de non suivi, les travaux sont stoppés afin de régulariser les détails.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici