Le transpalette est un appareil de manutention qui permet de transporter, sur de courtes ou longues distances, des palettes. Utilisé très régulièrement dans le secteur industriel et dans les entrepôts, cet équipement est devenu indispensable pour de nombreuses entreprises qui souhaitent faciliter et développer leur logistique. En effet, les transpalettes électriques ou manuels permettent un gain de temps et de déplacer des charges, plus ou moins lourdes, sans effort.

Mais en amont de l’achat ou de la location d’un transpalette, il est important de distinguer les différents modèles et les comparer afin de choisir l’appareil adéquat à votre besoin. Découvrez dans cet article, les principales caractéristiques de chaque type de transpalette

Le transpalette électrique : un appareil ergonomique 

Les principales caractéristiques d’un transpalette électrique

Devenu l’équipement de manutention de référence dans la plupart des entreprises, le transpalette électrique est particulièrement utile pour déplacer des charges lourdes (jusqu’à 3 500 kg) d’un point A à un point B. En effet, grâce à son système de motorisation, cet appareil est facilement maniable et permet à l’opérateur de transporter des palettes sans un moindre effort. À tel point que des constructeurs de transpalettes électriques comme Still, Fenwick ou encore Jungheinrich ont mis en place des modèles où l’intervention d’un manutentionnaire n’est plus nécessaire. 

Le fonctionnement d’un transpalette électrique est simple : cet engin se déplace par le biais d’un moteur de traction électrique, actionné depuis le timon. Ensuite son levage se fait à partir d’une pompe hydraulique, actionné par le moteur électrique. 

Outre leur capacité à déplacer des palettes plus facilement et plus rapidement sur de grandes distances, cet engin de manutention permet de préserver la santé des salariés et d’éviter des troubles musculo-squelettiques. La productivité est donc optimisée. 

Cependant, le transpalette électrique possède quelques inconvénients, liés principalement au coût. En effet, l’acquisition de cet équipement demande un investissement important (environ 3 000 €). Ajoutez à cela, le coût d’entretien et de maintenance puisque les machines électriques demandent un entretien rigoureux et régulier. Enfin, une formation du personnel est également à prévoir.

À lire aussi : Focus sur le chariot élévateur

Quelle formation et quel CACES pour manipuler un transpalette électrique ? 

Connaître les règles de sécurité, les réglementations en vigueur et savoir vérifier les différentes fonctionnalités de l’appareil sont des compétences indispensables afin de pouvoir conduire un cet engin de manutention. Ainsi, pour les transpalettes électriques à conducteur porté, le CACES 1 est obligatoire. Pour le modèle accompagnant, une formation à son utilisation est suffisante. 

Quel que soit le type de transpalette électrique, pour que l’opérateur puisse conduire l’appareil, il doit passer une visite médicale et avoir en sa possession une autorisation de conduite délivrée par l’employeur. 

Le transpalette manuel : un équipement facile d’utilisation

Contrairement au modèle électrique, le transpalette manuel est facile d’utilisation et écologique. Équipé d’un système hydraulique, cet appareil peut supporter des charges jusqu’à 5 000 kg. De plus, les transpalettes manuels ont une durée de vie bien supérieure à son homologue. 

Cet équipement est davantage recommandé pour des petits et moyens entrepôts.

L’un des principaux inconvénients du transpalette manuel est la répercussion de son utilisation sur la santé des travailleurs.  

Comment fonctionne un transpalette manuel ?

Comme son nom l’indique, le levage et le déplacement se font manuellement, grâce à l’opérateur, en tirant sur le timon. Pour la levée, le mouvement du timon suffit. En effet, la pompe hydraulique (timon) est actionnée par la poignée. 

Lorsque le manutentionnaire souhaite utiliser l’équipement, il doit engager la poignée vers le haut pour abaisser les fourches. Une fois celles-ci baissées, l’opérateur n’a qu’à les faire glisser sous la charge et de tirer la poignée. 

Comment bien choisir un transpalette ?

Avant l’acquisition ou la location d’un transpalette, il est important de prendre en considération quelques éléments afin de choisir l’appareil adéquat à vos besoins : 

  • Le matériau du châssis : sur le marché, il existe deux sortes de matériaux ; celui en acier qui est utilisé généralement dans l’industrie et celui en inox que l’on retrouve surtout dans l’agroalimentaire.  
  • Le matériau des roues et galets : selon le modèle de transpalette, les composants de roues peuvent différer ; en nylon pour des sols durs, en caoutchouc pour les sols mouillés/glissants, en polyuréthane si vous souhaitez plus de souplesse ou en vulkollan pour plus de résistance. 
  • La longueur des fourches : ce critère dépend de la dimension de vos palettes. Si celles-ci sont petites, optez pour une longueur de fourches entre 600 et 800 mm. Sinon choisissez des fourches plus longues, entre 1150 et 2000 mm.
  • La hauteur de levée maximale : selon votre besoin, les transpalettes peuvent atteindre une hauteur de levée entre 20 cm et 80 cm. 
  • La capacité de charge maximale : ces engins de manutention peuvent supporter une charge de 5T. 

Quel est le prix d’un transpalette ?

Le tarif d’un transpalette diffère selon le modèle. Néanmoins, pour l’acquisition d’un transpalette électrique neuf, comptez entre 3 000 € et 5 000 €. Pour un transpalette manuel, le prix est au minimum de 300 € et peut atteindre 600 € en fonction du constructeur.  

À lire aussi : Les avantages à louer des engins btp

D’autres options sont également possibles. En effet, vous pouvez acheter un transpalette d’occasion. À noter qu’il est vivement recommandé, lors de l’achat en occasion, de vérifier si l’engin fonctionne correctement.

Par ailleurs, pour une utilisation ponctuelle, certaines entreprises privilégient davantage la location de transpalettes, ce qui leur permet de gagner en rentabilité. 

Alors quel transpalette choisir ? L’électrique ou le manuel ?

L’acquisition d’un transpalette électrique ou manuel dépend de vos besoins, de votre budget et de vos priorités. Pour une utilisation sur le long terme et une productivité optimale, l’engin électrique est fortement conseillé. À contrario, si vous souhaitez prioriser la durée de rentabilité et si vous avez un petit budget, alors l’équipement manuel est à choisir. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici