Nombreux sont celles et ceux qui souhaitent disposer d’un potager chez eux. L’aménagement d’un espace dédié à la culture de ses propres fruits et légumes est l’occasion rêvée pour déguster des produits faits maisons et cultiver avec amour. La seule contrainte ? Il vous faut un jardin. Quels sont les aménagements que vous devez prévoir pour votre espace de culture ?  

L’emplacement du coin potager  

C’est un paramètre trop souvent omis et qui joue un rôle clé dans le rendement de vos cultures ! En fonction de l’orientation de votre coin potager, vous obtiendrez des récoltes plus ou moins abondantes.

Voici quelques conseils pour bien choisir l’emplacement de votre potager : 

  • Orientation sud / sud-ouest : c’est l’orientation qui offre les meilleures conditions d’ensoleillement
  • À distance des arbres et arbrisseaux : ces derniers ont tendance à assécher les sols autour d’eux et à puiser une grande majorité de l’eau à proximité. 
  • À l’abri du vent : le vent est un ennemi de taille pour tous cultivateurs. En plus de refroidir et dessécher les plantes, une rafale peut arracher votre culture et réduire à néant plusieurs mois d’effort. 

Avec un coin potager bien implanté, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir des cultures fructueuses et bénéficier de produits de qualité qui se seront développés dans des conditions optimales

Réserver une surface suffisante pour cultiver ses fruits et légumes

Au préalable, vous devez réfléchir à l’étendue du potager que vous souhaitez aménager. En fonction du nombre de variétés que vous désirez planter, la parcelle de terre à allouer sera plus ou moins importante. 

Afin de mesurer la surface idéale pour votre coin potager, vous pouvez réfléchir en fonction de vos besoins. Par exemple, si vous vivez seul, il vous faudra 10 bulbes d’ails sur 2 mètres, 1 plant de melon, 2 plants de tomates et 1 plant de poivron. Avec cette technique vous saurez approximativement combien de mètres il vous faut allouer à votre futur coin potager.

Autrement, si vous êtes débutant, vous pouvez vous initier en élaborant un petit potager compris entre 20 et 40 m2. En plus d’être facile à entretenir, un petit potager peut-être aménagé un peu partout.

L’aménagement de votre jardin en amont va, lui aussi, jouer un rôle sur l’emplacement de votre coin potager. C’est pourquoi il est important de bien réfléchir à l’espace qui sera nécessaire à l’implantation de votre zone de culture. 

Réaliser un potager surélevé

Pourquoi réaliser un potager surélevé ? Il n’y a pas d’avantage direct pour la culture. En revanche, aménager un espace de culture surélevé vous facilite le travail. Plutôt que d’avoir à se baisser constamment, un potager surélevé de 30 à 50 centimètres réduit l’effort et les risques de se blesser. 

D’autre part, la surélévation de votre potager vous permet de remplacer votre terre sans avoir à creuser et permet d’incorporer une terre plus riche que celle de votre jardin.

Pour réaliser un potager surélevé, il vous suffit d’utiliser des planches de bois que vous allez fixer les unes avec les autres à l’aide de vis ou de clous. Qu’il s’agisse d’un carré potager, d’un rectangle ou d’un cercle, il vous suffira seulement d’incorporer le substrat et les graines une fois votre construction finie.

Le choix des fruits et légumes

En fonction de vos envies, de vos goûts et de votre niveau en jardinerie, le choix des légumes va influer sur l’aménagement de votre coin potager. Entre un plant de courgette et un plant de tomate, l’espace nécessaire ne sera pas le même. C’est pour cette raison qu’il est important d’établir une liste des éléments que vous allez cultiver tout au long de l’année.

Certains légumes sont plus faciles à entretenir que d’autres : 

  • La salade (laitue et chicorée)
  • Les courges
  • La courgette
  • L’échalote
  • La tomate
  • La pomme de terre
  • Le radis
  • Le topinambour
  • Les plantes aromatiques comme le persil, la rhubarbe, le thym, la menthe et le romarin

Prenez le temps de bien choisir les produits que vous souhaitez consommer afin de prévisualiser l’espace qu’il vous faudra pour l’aménagement de votre coin potager.

Laisser de l’espace entre chaque plante

Chaque variété de plantes à un système racinaire plus ou moins développé et un espace de culture trop compact peut impacter la croissance de certaines d’entre elles.

La distance de plantation entre les plantes est elle aussi variable. Chaque fruit et légume doit être cultivé séparément (les tomates avec les tomates, les betteraves avec les betteraves etc.) et vous devez respecter un écart de 20 à 80 centimètres en fonction du fruit/légume. 

L’aménagement d’un coin potager fait partie intégrante de l’aménagement de votre jardin en général. Il est courant de penser qu’un espace de culture dans un jardin peut impacter l’esthétisme de ce dernier. Loin de là ! Cependant, il est important de bien aménager son espace extérieur avant de chercher à implanter un coin potager chez soi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici