Les professionnels de la construction utilisent de nombreux outils pour la réalisation de leurs tâches. Parmi eux se trouvent les engins à pelle qui ont chacun leur mode de fonctionnement et leur domaine d’utilisation. En effet, il est important de les connaître.

Les minipelles

Même si leur nom sous-entend qu’il s’agit de pelles petit format, les minipelles possèdent un design différent de celui des grands. Elles pèsent 800 kg au minimum et 7 tonnes au maximum. Si leur poids dépasse cette limite, elles portent le nom de « midi-pelles ». Elles servent au terrassement et peuvent se substituer aux tractopelles ainsi qu’aux pelleteuses. Elles sont, également, utilisées pour l’excavation, c’est-à-dire pour creuser les trous d’une piscine ou de la fondation d’une maison. Elles facilitent la création d’une clôture végétale. Elles sont constituées des pièces suivantes qui lui permettent d’assurer ces fonctions :

  • Chenilles : elles sont conçues avec du caoutchouc, un matériau souple qui ne risque pas de détériorer les voies publiques qu’elles fréquentent.
  • Pied de flèche : la flèche d’une minipelle est au centre de sa tourelle. Son pied facilite le déplacement du godet d’un côté à l’autre en maintenant la stabilité de la tourelle.
  • Lame de nivellement : elle se trouve à l’avant de l’engin. Elle permet de faire disperser le remblai de manière à le mettre au même niveau. Cependant, sa fonction principale est de garder la minipelle en place.

Les pelles hydrauliques à chenille

Elles disposent d’un bras mécanique avec des vérins et des articulations (il fonctionne comme le bras de l’homme). Elles sont formées de différentes parties qui ont chacune leurs particularités, à savoir la flèche, le balancier, les capots, la cabine, le moteur. Elles peuvent assurer plusieurs fonctions, comme :

  • L’extraction dans les carrières
  • Le terrassement
  • La conception des fondations spécifiques qui nécessitent, par exemple, du forage
  • La maintenance et installation des conduits d’évacuation
  • La destruction d’infrastructures existantes

Elles sont formées de plusieurs parties, qui ont chacune leur rôle, dont :

  • La flèche (monobloc ou non) et balancier (support du godet) : ils forment l’équipement. Ils varient en fonction de leur lieu d’utilisation (en souterrain ou en marécage).
  • Les capots : ils couvrent les filtres qui sont indispensables pour la maintenance de l’engin.
  • La cabine : elle facilite le contrôle des pelles hydraulique. Elle est constituée de pédales, de manipulateurs, d’un écran tactile, ainsi que de rétroviseurs. Ses versions les plus sophistiquées peuvent être équipées de caméra.
  • Moteur : son poids et ses capacités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici